Akatsuki Slave

Une ville où l'esclavage n'est pas abolie, un monde sans pitié. Serez-vous le dominant où le dominé?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Laurentz, un Neko au lourd passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laurentz W. Hellsing

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 22
Votre maître(sse)? : Nitsu
Votre Esclave(s)? : Ah ah, la blague ...

Feuille de personnage
Surnom: Nightmare
Orientation sexuelle: Bisexuel
Âge du personnage: 20 ans

MessageSujet: Laurentz, un Neko au lourd passé    Sam 7 Aoû - 18:21

Fiche de Présentation!


Nom: Wolf Hellsing de mon nom complet mais je déteste l'utiliser.
Prénom: Laurentz
Surnom: Mon ancien maître m'avais surnommé Nightmare parce qu'il me trouvait impossible à supporter. Depuis, je l'ai gardé.
Race: Neko
Age: 20 piges
Sexe: Masculin, z'étes bigleux ou quoi ?
Orientation sexuelle: Bi-Sexuel
Rebel(le), docil(e) ou libre: Rebelle
Métier: Je verrais si on me donne un métier.


Description physique:


Laurentz est un Neko d'une vingtaine d'année. Il est assez grand, mesurant un mètre quatre-vingt trois, et à un corps fin et longiligne. Il ne pèse qu'une soixantaine de kilos. Sa peau est claire et sans aucunes imperfections mis à part quelques cicatrices, les traces du sadisme et la cruauté de son ancien maître. Son visage est aussi pâle que son corps se traits sont fins et sa peau n'a aucune imperfection non plus. Il a des yeux bordeaux, oscillant entre le marron et le rouge. C'est bien leur couleur naturelle. Ses cheveux sont bruns, coupés assez courts mais pas trop sont très indisciplinés. Ses oreilles et sa queue sont noires terminées par un dégradé tirant vers le blanc.

Au niveau des habits, il ne cherche pas la perfection, ayant la chance de coller avec tout type de fringues. La plupart du temps, il s'habille simplement avec une chemise noire ou grise qu'il laisse entrouverte parce qu'il déteste être emprisonné dans ses vêtements avec un pantalon blanc taille basse et des baskets hautes, jamais lacées, noires. Bien sûr, sa garde-robe est très variée car tout lui va. Côté accessoires, il a deux piercings à l'oreille droite et un à la lèvre inférieure ainsi que plusieurs bracelets et un collier en cuir marron où est attaché un très fin fil rouge.

Description psychologique:


" Ah, ton nom c'est Pierre-Paul-Jaques ? Tant mieux pour toi... Tu m'files le paquet de gâteau qui est à côté de toi ? "

Laurentz c'est un blasé de la vie. Il en a rien à foutre que vous soyez le dernier des abrutis ou le pire bourgeois du coin. C'est un je-m'en-foutiste de première, le genre de gars qui vous regarde d'un air neutre alors que vous lui dîtes que c'est un con. Par contre, il faut pas abuser de sa patience, il s'en fout mais à un certain point, il peut péter des câbles et se mettre dans une colère aveugle, un colère qui déconnecte complètement son esprit de la réalité. Ce genre de colère se déclenche surtout quand on veut lui faire parler de son passé. C'est un peu un sujet tabou.

Laurentz c'est aussi un flemmard de première. Le genre de gars qu'il faut menacer pour sortir du lit et qui est capable de se rendormir plusieurs minutes plus tard. On le voit souvent somnoler sur un banc ou allongé dans l'herbe. Bien sûr, quand il a pas le choix il accepte de se bouger un peu mais c'est rare. Le genre de comportement qui ferai rager n'importe quel maître et ça, Laurentz en est parfaitement conscient. A un point qu'il le fait carrément exprès des fois. Pas qu'il aime être recevoir des coups tout ça, il aime juste faire chier les gens qui se croient supérieurs tout ça parce qu'ils ont eu un peu de chance de ne pas avoir servi de cobaye.

Après, Laurentz c'est un gourmand. Non pas qu'il mange comme quatre mais il aime bien les sucreries, les gâteaux et tout ça. Bien sûr, avec son premier maître, il n'en avait jamais mais il en volait dans la cuisine ce qui lui coutait toujours des coups supplémentaire

Tout ça, c'est la partie visible de l'iceberg. Laurentz cache une vérité tout autre derrière son comportement flemmard et blasé. Son ancien maître a réussi à briser une partie de sa conscience. Cela lui procure quelques avantages comme le fait d'être rarement mal-à-l'aise, d'avoir une extrême patience avec les autres, d'être gentil et compatissant mais ça lui procure aussi des inconvénients de taille comme le fait de ne pouvoir tenir tête à pratiquement personne, même s'il est quand même assez têtu, détournant toujours la conversation comme peut le faire quelqu'un de blasé, il est aussi presque incapable de prendre une décision important, rejetant toujours la responsabilité sur les autres et surtout il avale tout ce que pourrait lui dire son maitre. Cette homme à qui il vouait une haine sans limite, haine qu'il voue toujours même après sa mort, aimait le voir ainsi, docile et doux comme un agneau. Au contact de la rue, à la mort de son ancien maitre, cette partie de lui c'est un peu améliorée mais c'est pas encore ça... Alors, tant bien que mal, il essaye de la cacher sachant tôt ou tard que celui qui la découvrira profitera de lui comme jamais.

Histoire:

J'ai mal à la tête...
J'ai mal partout...
Maman, pitié, sors-moi de là...

Je viens à peine de reprendre conscience. J'ai du sang partout sur moi. Où est ma mère ? Où elle est ? Il fait noir autour de moi. Pourquoi j'arrive à voir comme en plein jour ? Qu'est-ce qui se passe ? Où suis-je ? Mais... Je suis enchainé ! Et c'est quoi cette queue et ses oreilles de chat ? Je rassemble mes souvenirs. Pourtant, depuis ce jour où des hommes étranges sont venus nous chercher à la classe, je suis enfermé ici. Mais pas moyen de me souvenir ce qu'il sait passé ensuite...

J'ai mal...
Tout tourne autour de moi...

Lorsque je suis sortis de cet enfer, je n'étais plus le même. Pas uniquement au niveau du physique. En moi, un truc avait changé. Je ne serais plus jamais le petit garçon innocent que j'aurais pu être. Je vouais une haine sans limite aux scientifiques qui avaient fait de moi ce que je suis maintenant. On m'avait expliqué que, malgré mon jeune âge, je serais mis sur le marché des esclaves. J'étais censé attendre docilement que quelqu'un vienne m'acheter. La bonne blague, et puis quoi encore ? De toute façon, je n'eût pas à attendre longtemps, mon père vint m'acheter quelques jours plus tard, apprenant que j'étais enfin de retour. Il semblait si doux et si gentil quand il est venu me chercher que je ne me doutais pas le moins du monde du supplice qu'il allait me faire.

Lorsque nous sommes rentrés à la maison, le cauchemar ne faisait que commencer. Et le pire, c'est qu'il me disait que c'était moi le cauchemar. Moi qui n'avait rien demandé à personne. Moi qui n'avait juste eu pas de chance. Lorsqu'il me posa un collier j'ai tout de suite deviné que je n'étais plus un fils à ses yeux, mais un vulgaire esclave sur qui on pouvait se défouler à loisir sans avoir de remords. Sans cesse, je suppliais ma mère de me venir en aide mais elle n'était plus là... Morte de chagrin de m'avoir perdu, elle m'avait quitté trois jours avant mon retour. "Elle m'avait quitté"... Ces trois mots résonnent encore dans mon esprit. Et a présent, je sais ce que me reprochait mon père. D'avoir indirectement tué la personne à qui il tenait le plus au monde...

Au fur et à mesure que je restais chez lui, les choses empiraient. J'avais appris à détester mon père encore plus que les scientifiques qui m'avaient transformés. En fait je détestais tout le monde. Même ma mère, au fond de sa tombe. Elle m'avait abandonné aux mains d'un homme brisé, devenu un monstre, qui faisait de moi son bouc émissaire. Il passait le plus clair de son temps à me battre pour un oui ou pour un non, parce que je faisais pas un truc assez vite ou que je le faisais pas assez bien. Et c'est comme ça qu'il finit par briser une part de moi. Sauf qu'un jour, en voulant me frapper et que j'avais esquivé, emporté par son élan, il se cogna la tête contre quelque chose que je n'ai pas vu. Tandis que je restais figé de peur, il se vidait de son sang sur le sol.

Les choses allaient si vite. Je me souviens que je m'étais enfui de chez moi, les bras en sang, pleins de cicatrices encore ouvertes. Je me souviens que je me suis évanoui dans la rue, au milieu des passants qui me regardaient à la fois choqués et dégoutés par ma personne. Je me souviens encore de cette adorable famille dont le fils avait été transformé aussi en hybride. Je me souviens de cette adorable mère qui me faisait penser à la mienne de son vivant. Je me souviens de toutes les conneries qu'on avait fait ensemble, ce garçon et moi. Je me souviens aussi de ce terrible accident où il mourut, à cause d'un humain sans cœur. Et je me souviens de son regard, le regard de cette mère qui avait tout perdu. Et là, j'eus un terrible réflexe. De peur qu'elle devienne comme mon père, je l'ai abandonné à son triste sort alors qu'elle m'avait sauvé.

Abandonné dans la rue une nouvelle fois, je pensais que plus personne ne voudrait de moi. Et pourtant, un jour où je déambulais sous la pluie, sans but, un homme m'aborda et me demanda qui j'étais. Enfin quelqu'un se souciait de moi. J'ai cru que ce jour ne viendrait jamais. Et cet homme s'appelait Nitsu...
----------

Autre: Faites gaffe, si vous le réveillez trop tôt, il va être de mauvais poil et va retourner se coucher dès que vous avez le dos tourné.

Comment avez-vous connu le forum ? Partenariat ~

Code: Validosh!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsumi

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 13/07/2010

MessageSujet: Re: Laurentz, un Neko au lourd passé    Sam 14 Aoû - 13:52

Ma première validation sur ce compte!! 8D Je dis bienvenue et VALIDE!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Laurentz, un Neko au lourd passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Winter, une jument avec lourd passé ~
» Le lourd passé de Nuage Sombre
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akatsuki Slave :: Présentation :: Présentation des Esclaves :: Fiches des esclaves validés-
Sauter vers: